Sodo-sucer: l’art de la fellation post-sodomie

8 Juil

Pourquoi tes fesses sont-elles mouillées ?

La fellation comme la sodomie sont des pratiques encore interdites dans de nombreux pays, à commencer par certains états des USA. Alors coupler les deux est une vraie prouesse transgressive. Si commencer par une fellation pour mettre Monsieur en jambe est entré dans les moeurs, du moins l’espèré-je, débuter par une sodomie pour ensuite faire ou faire faire une fellation reste plus osé.

Pour des questions d’hygiène d’abord: sucer un pénis qui vient de faire plusieurs allers-retours dans son propre propre côlon ne revêt pas, hors excitation du moment, un aspect très glamour. Pourtant le doublé fellation-sodomie est intéressant dans plusieurs cas de figure: partenaires désireux d’éviter une grossesse, souhait de rester vierge et de conserver un hymen intact, engagement ailleurs doublé de la certitude que sodomisucer n’est pas tromper…

Ne te retourne pas…

Dans La Bicyclette bleue par exemple, le lecteur se voit proposer une belle scène de sodo-fellation. Léa fait part à son ami François de son gout pour l’odeur de la terre. Celui-ci lui enfourne de la terre dans le vagin (…) puis la prend par derrière et enfin, la fait mettre à genoux pour qu’elle « lui lave la queue avec la langue » (sic) celle-ci étant recouverte de sang et de matières corporelles non identifiées. Ce roman de Régine Desforges est connu pour être largement inspiré d‘Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell mais aussi pour ce type de passages érotiques. Etrangement, dans l’adaptation télévisée avec Laetitia Casta, cette scène n’a pas été conservée.

En 1476, Leonard de Vinci n’a pas encore 20 ans quand il est accusé de sodomie par un tribunal florentin. Au rang des charges aggravantes, il pratiquerait alternativement celle-ci et la fellation. Mais on trouve trace bien avant cette date de fellation post-sodomisation. L’archéologue Timothy Taylor a ainsi découvert en Ukraine dans les années 90 de petites statuettes datant visiblement d’avant l’Antiquité. Le doute n’est pas permis quant à la découverte de ces pratiques: pénis en bouche, pénis en fesses, hommes et femmes s’adonnent à cette pratique entre eux.

On a du changer les draps après ça

Les hommes homosexuels comme souvent plus libres dans leurs pratiques semblent avoir moins de mal à enchaîner sodomie et fellation si l’on en croit le poète: dans un reccueil de poèmes en proses du début du XXè siècle non signé, on retrouve ainsi la déclaration d’amour d’un homme à un autre, dans lequel il désire se faire « prendre le cul » avant de « manger à pleine bouche l’énorme sexe durci par [son] séant » de son partenaire. Plus loin, on peut découvrir ces quelques vers:  « Pénétrer par l’anus / Et puis que je vous suce / Pour vous débarrasser / De mes fluides d’un baiser ». Bon appétit.

2 Réponses to “Sodo-sucer: l’art de la fellation post-sodomie”

  1. Mohamed Semeunacte août 10, 2010 à 3:58 #

    Toujours un plaisir de repasser sur ce blog. C’est vrai que ce genre de jeu doit etre assez controle enfin c’est ce que j’eprouve donc perso je me leve pour me laver puis je reviens continuer 🙂

    C’est toi sur la photo ?

    Mohamed Semeunacte

    • qlturel août 12, 2010 à 7:01 #

      Cher Mohamed

      Non ce n’est pas moi.

      Merci pour les gentillesses tu es toujours bienvenu ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :